tract atelier participatif.png

 

 

 

 

 

Vivre en Vallée Verte et l'Université Populaire de la Vallée Verte vous donnent rendez-vous le samedi 8 février à 10 h devant la mairie de Boëge pour un nouveau rassemblement contre les pesticides. Après la fabrication de lessive et d'éponges au mois d'octobre,  ce seront les échanges autour du jardinage au naturel qui seront proposés. Vos interrogations, témoignages, trucs et astuces seront les bienvenus pour pulvériser les idées reçues et alimenter le débat sans chimie ajoutée.

 

rassemblement_8_fevrier.jpg

 

 

 

Réfléchir à l'avenir de nos vallées et  comment y participer, c'est ce que propose Anton Deums à Bellevaux le mardi 28 janvier prochain à 18 h invité par Transition d'Enfer, association de Bellevaux créée en juin 2019 et dont le but est de promouvoir une réflexion et réaliser des projets liés à la transition.

Venez nombreux et covoiturez !

image.png

 

 

Un autre sujet nous passionne cet automne :

LE PARTAGE DE LA NATURE

 

 

Historique :

  • Décembre 2018 : avec le collectif "Partageons la nature", diffusion d'une lettre collective à nos élus ayant pour objet : jours de chasse sur les territoires des communes de la Vallée Verte. Nous y demandons la fermeture de la chasse les après-midis des weekends.
  • Janvier 2019 : En parallèle, nous avons eu des échanges téléphoniques avec 5 présidents des Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) de la Vallée pour leur faire part de notre démarche. Des échanges plus ou moins faciles avec des personnes majoritairement disponibles à des échanges, à une rencontre.
  • Aout 2019 : Cette lettre a été signée par plus de 400 personnes. Elle a été envoyée aux élus en septembre, sans réponse formelle  à ce jour.
  • Septembre 2019: une soirée importante et intéressante. Le président de l'ACCA d'Habère-Poche  a organisé une rencontre entre les 8 ACCA et les associations de pratiquants de la nature de la Vallée : les 2 Skis Club, les Accompagnateurs de Moyenne Montagne, Vivre en Vallée Verte et le collectif d'habitants . Les cueilleurs de champignons  et randonneurs étaient représentés de part et d'autres sans organisation particulière.

 

Les sociétés de chasse avaient invités le louvetier de la Vallée (personne nommée par le Préfet : la police de la chasse), l'agriculteur en lien avec les ACCA pour les dégâts dans les cultures, et le président des propriétaires forestiers.

 

Après que chaque société de chasse ait expliqué son fonctionnement, un dialogue s'est instauré. Plusieurs points sont à retenir :

 

    • les sociétés de chasse fonctionnent dans le respect de règles de sécurité, du plan cynégétique (lien ci-dessous). Les drames (un joggeur et un VTTiste), qui ont eu lieu ces dernières années, sont dues à des non-respect des règles de base : les tirs doivent être fichants (en direction de la terre) et après avoir bien reconnu l'animal.
    • les chasses ont lieu essentiellement sur des terrains privés pour les bois, en lien avec les propriétaires forestiers,  et sur les terres agricoles dans le cadre d'un accord avec les agriculteurs datant de 1968. La chasse a un rôle de régulation de la faune sauvage. La montagne appartient à quelqu'un.
    • Chaque année, chaque société de chasse a un plan de chasse : un certain nombre de bagues par espèces de gibier. Sur la Vallée de nombreux cervidés, de sangliers qui font des dégâts et dont sont responsables les ACCA.
    • Plusieurs précisions:
      • La chasse est autorisée sur la neige pour certaines espéces.
      • Les fusils ne peuvent plus être cassés mais les carabines ne doivent pas être chargées,
      • Les chasseurs peuvent être près  des maisons mais en leur tournant le dos et n'ont pas le droit de tirer à travers les routes.
      •  Les zones de chasse sont annoncées par des panneaux "chasse en cours".
      •  Chaque demie journée, la chasse a lieu sur un ou 2 secteurs (plusieurs groupes dans chaque société).

En Vallée verte la chasse a lieu essentiellement les jeudis  samedis et dimanches et jours fériés,jamais les mercredis et vendredis (sauf jours fériés).

Une application permet de connaitre les zones de réserve. Chaque commune à une réserve non chassée. http://chasseco.fr/site.html

 

De nombreux échanges ont eu lieu sur LA PEUR des promeneurs au moment de la chasse :

 

  • les chasseurs ne comprennent pas cette peur. Toutefois, il y a des chasseurs indisciplinés comme des chauffards,
  • Le président de chaque société  a dorénavant, suite aux drames, autorisation à retirer la carte de chasse de ces chasseurs "délinquants" (ne respectant pas les lois),
  • Les promeneurs ou ramasseurs de champignons, s'ils sont visibles (habillés de couleur claire), ne risquent rien,
  • les chasseurs nous invitent à discuter avec eux si on doit traverser une zone de chasse. Ils préviennent alors immédiatement les autres chasseurs présents sur la zone.

 

Par ailleurs les zones de promenade telles que les Voirons, le Forchat le plateau de Plaine Joux ne sont pas chassés les dimanches après-midis

 

La société de Chasse de VILLARD a décidé depuis plusieurs années de ne plus chasser les après-midis.

 

"Quand il y a densité de promeneurs, on n'est pas fous et on n'a pas envie de provoquer des accidents"

 

Ce soir là les non-chasseurs ont appris beaucoup de choses.

Le dialogue est instauré..même s'il n'est pas toujours facile.

Les chasseurs ont pris conscience que nous n'étions pas extrémistes et pas "contre la chasse".

 

 

Par ailleurs les zones de promenade telles que les Voirons, le Forchat le plateau de Plaine Joux ne sont pas chassés les dimanches après-midis

La société de Chasse de VILLARD a décidé depuis plusieurs années de ne plus chasser les après-midis.

"Quand il y a une densité de promeneurs on n'est pas fous et on n'a pas envie de provoquer des accidents"

 

Ce soir là les non-chasseurs ont appris beaucoup de chose. Le dialogue est instauré..même si il n'est pas toujours facile. les chasseurs ont pris conscience que nous n'étions pas extrémistes et pas contre la chasse.

 

Le collège de Vivre en Vallée Verte a décidé le 1er Novembre dernier d'arrêter de faire signer la lettre collective.

Les discussions continuent essentiellement du fait du collectif "Partageons la nature"avec le soutien de certains conseils municipaux.

Nous sommes toujours motivés à faire que la chasse soit suspendue les après-midis des weekend.

 

http://www.haute-savoie.gouv.fr/Publications/Plans-et-schemas/Schema-departemental-de-gestion-cynegetique-2019-2025

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Mobilité douce ou pas  ! (désolée pour l'information tardive )

 

 

Aujourd'hui 17 novembre les suites de la lettre ci-dessous  :

  • Seul Mr SADDIER, député  a répondu à notre courrier,
  • 2 articles dans la presse,Le Messager et le Dauphiné EUX s'intéressent à la mobilité douce :
  1. http://www.lemessager.fr/819/article/2019-10-22/mobilite-douce-en-vallee-verte-une-association-interpelle-les-elus
  2. Le dauphiné ci dessous :

image0.jpeg

 


Suite à ces deux articles et au vu de la position dans ces articles de Madame Beurrier notre conseillère départementale et Présidente nationale de Vélos et territoires, nous lui avons à nouveau fait un courrier le 6 novembre, elle doit être en réflexion .....!


 Le 7 octobre :   Lettre ouverte aux élu(e)s de la Vallée Verte,
Maires, Conseillers départementaux, Député
sur la nécessité d'agir localement en faveur d'une alternative au "tout voiture".

Mesdames, Messieurs,
Vous connaissez notre Association et ses objectifs. Nos actions ont pour but :
de préserver l'environnement et le patrimoine de la Vallée Verte et d'y développer le bien vivre ensemble.
de lutter contre le réchauffement climatique et de développer à l'échelle locale des actions œuvrant pour une transition énergétique sur le territoire, en s'associant, le cas échéant, à des actions collectives à visée écologique de portée régionale, nationale ou internationale.
Nous vous avons sollicités à maintes reprises depuis près de 3 ans pour faire évoluer des dossiers concrets d'aménagement local afin de créer dans notre Vallée des alternatives au "tout automobile".
Cette logique de développement, dans notre Vallée comme à un échelon moins local, montre en effet ses limites :
engorgement du trafic routier et exaspération des usagers (15 000 véhic./j sur la D 20).
augmentation du nombre comme de la gravité des accidents de la route.
pollution tant atmosphérique, sonore que visuelle nocive pour les habitants comme pour la nature.
insécurité des déplacements quotidiens aussi bien pour les habitants que pour les tiers.
contribution au dérèglement climatique que chacun constate.
Lors des différentes cérémonies des vœux dans les communes début 2019, nous étions heureux d'entendre que cette préoccupation du développement d'une mobilité douce au niveau local était unanimement citée dans vos discours, répondant ainsi aux vœux exprimés par plus de 600 habitants signataires d'une pétition à l'automne 2018.
Quelle n'est pas notre déception de voir, à ce jour, qu'aucune de nos propositions concrètes d'actions, bien que saluées individuellement par la majorité des élu(e)s, ne se traduit par des actes ou des engagements de leur part : pas de parking de covoiturage, pas de voie cyclable, pas de réflexion engagée sur des transports en commun dans la perspective du futur Léman-Express aux portes de la Vallée, pas de synergie entre les travaux de génie civil en cours et la mise en place de voies ou bandes cyclables, pas de développement d'un schéma cyclable notamment en collaboration avec celui qui se met en place sur la CC4R...
Et actuellement une belle occasion est en passe d'être manquée d'ouvrir, à moindre frais, entre La Corbière et Mijouet, 4,5 km d'alternative cyclable à la D 20, surchargée et dangereuse, en utilisant le cheminement du nouveau collecteur d'eaux usées qui emprunte la Route de la Corbière. Au lieu-dit La Molertaz, à peine 50 mètres seraient à aménager, pour ouvrir ce trajet alternatif plus sûr pour les cyclistes, dont les travaux représentent moins d'1 % du budget de la mise en place de ce collecteur.
Chacun(e) d'entre vous, malgré les bonnes intentions exprimées début 2019, n'a de cesse de nous expliquer depuis lors que ce ne sont pas les mêmes budgets, qu'il n'y a pas d'argent pour cela, que c'est compliqué car à cheval sur 2 communes et 2 communautés de communes... etc... etc... la balle étant renvoyée d'instance communale à intercommunale, de département au syndicat des eaux, d'administration à entrepreneur, et les soussignés étant baladés de téléphone en rendez-vous et de courrier en courriel sans que rien ne se fasse.
Il est encore temps de ne pas gaspiller l'argent public en profitant de la présence de l'entreprise, de ses machines et de ses ouvriers, pour quelques semaines encore, et faire ainsi que cet aménagement simple et peu coûteux soit réalisé maintenant, plutôt que de dédoubler les coûts en faisant revenir plus tard une entreprise tierce.
Que faut-il faire pour que les choses progressent ? Une lettre ouverte ? Eh bien la voilà !
Nous n'attendons plus un rendez-vous mais des décisions et des actions,
Bien cordialement,
Le collège de l'Association
Vivre en Vallée Verte

 

 

N'oubliez pas  :

 

 

NOUS CONTACTER  vivreenvalleeverte74@gmail.com

 




 

- le  PACTE FINANCE CLIMAT : Milite pour un Traité qui mette la finance au service de la lutte contre le dérèglement climatique https://climat-2020.eu/fr/

 


 

RAPPEL : les différents collectifs auxquels Vivre en Vallée Verte participe : 

 
COLLECTIF MOBILITE  FAUCIGNY VALLEE VERTE : Propose des alternatives au tout-voiture 
 
RESEAU AIR 74 : Lutte pour l'amélioration de la qualité de l'air https://reseauairhautesavoie.wixsite.com/reseau-air-74

 

PACTE FINANCE CLIMAT : Milite pour un Traité qui mette la finance au service de la lutte contre le dérèglement climatique https://climat-2020.eu/fr/
 
France Nature Environnement HAUTE-SAVOIE  https://www.fne-aura.org/haute-savoie/

 

COMITE DE SOUTIEN POUR LA LIBERATION DE SOPHIE PETRONIN, qui  habitait la Vallée Verte quand elle s'est engagée dans des actions humanitaires au Mali, où elle est retenue en otage depuis la veille de Noël 2016. https://www.liberons-sophie.fr/

 

 
A.C.P.A.T.  Association de Concertation et de Proposition pour l’Aménagement et les Transports : Pour le développement des transports en commun dans le Chablais , plutôt qu'une autoroute http://acpat.e-monsite.com/

 


 L.A.C. CHABLAIS Liaison-Actions Citoyennes : Espace de convergences citoyennes pour une société respectueuse de l’humain et de la planète

http://lac-chablais.fr/


 




 

 

 -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-

 

 

Merci de votre attention... et de votre soutien !

BULLETIN D'ADHESION A VIVRE EN VALLEE VERTE

 
 

 

 

...................................................................................................................................................................................... 

 

 

 

 

 

 

 

Articles les plus récents


Articles les plus consultés